Photo
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Photo
Editeur : Nathan
Collection : Grand Format
Langue : Français
Genre : Romance Jeunesse
Série : /
Nombre de pages : 323
Titre original :  The fault in our stars
Sortie : 21 février 2013


C'est à mon tour de vous faire part de mon avis sur ce livre choc de 2013, ce roman dont on parle partout, qui a grand succès et qui a fait frémir la blogosphère.
Je n'ai lu QUE des avis positifs, des "tu vas adorer", "ce que j'ai pu pleurer" mais je me refusais de lire les chroniques pour ne pas me laisser influencée, je ne savais même pas de quoi parlait ce livre....donc quand Nos étoiles contraires est arrivé dans dans ma PAL, j'ai sauté de joie parce que ca y est, moi aussi j'allais pouvoir m'émouvoir de façon irrationnelle et pleurer d'émotions....
Mais je vous arrête là, Nos étoiles contraires fut une superbe découverte mais ce ne fut pas mon coup de coeur!!!!!!!!!!!!

Ce que j'en pense...
Hazel a 17 ans et elle va mourir, c'est clair dès le début du livre on reçoit une claque tout de suite. Hazel a un cancer à un stade important; la prise de certains médicaments lui permet une vie plus agréable et plus "longue" mais la finalité est là.
Elle n'a franchement pas grand goût à la vie et passe la plupart de ses journées à lire en boucle le même roman, roman sans fin, roman qui se termine au milieu d'une phrase....Un roman qui prendra toute son importance dans la suite de l'histoire.

Sa mère la pousse à aller à ses groupes de soutiens et ce jour là, à contre cœur, elle s'y rend....et c'est la rencontre : Elle rencontre Augustus, ce beau (très beau) jeune homme qui la regarde avec insistance. 
Une belle amitié va naître entre ces deux éclopés de la vie; En effet Gus (Augustus) vit avec une jambe artificielle suite , lui aussi, une saleté de cancer.
Mais Hazel ne souhaite pas plus qu'une amitié, elle ne veut pas vivre une belle histoire avec lui parce que lui est maintenant guéri et qu'elle, elle va mourir... Elle ne veut, pour rien au monde, lui faire subir CA une seconde fois.
Voilà vous l'avez compris, la suite de l'histoire se passe au coeur de cette relation qui va les emmener dans des joies et des souffrances atroces.
J'ai complètement adhéré au personnage de Gus, un humour parfait, un caractère génial et un coeur gros comme ça. Il a réussi à faire sourire Hazel à de nombreuses reprises alors que celle ci était au plus bas, ce personnage est simplement un modèle en soi. Il est pour moi la clé de ce roman et j'ai été beaucoup plus ému par lui que par notre héroine Hazel


Gus m'a fait rêver et Gus est simplement l'adolescent hors norme que j'aurai aimé rencontré. Il est et a toujours été là pour ses amis, avant toute chose, ce personnage est juste incroyable!!!!!! Si je ne  devais en retenir qu'un, ce serait Gus.

Venons en maintenant aux émotions, il est vrai que je fus très émue à certains moments de l'histoire mais ce ne fut pas transcendants comme sentiments.  Vu tout ce que j'avais pu lire sur les blogs, je m'attendais à la grosse crise de larmes et là fut ma déception. Attention j'ai eu la larme à l'oeil à plusieurs reprises mais je n'ai pas été émue comme d'autres l'ont été.
Le gros point positif est que l'histoire a pris une tournure à laquelle je ne m'attendais pas du tout et là j'adhère totalement. J'ai été totalement surprise par la déviation que nous a fait prendre l'auteur.
Je dois bien admettre qu'après ce revirement de situation, on est revenu à une situation totalement prévisible , ce qui fut dommage car je m'étais préparée à la fin de l'histoire.

La plume de l'auteure est agréable et facile à lire, j'ai dévoré ce livre en quelques heures mais j'étais vraiment impatiente de ressentir des émotions donc il fallait absolument que je le finisse et c'est peut être là aussi ma déception, je m'attendais à TROP.


J'ai trouvé l'auteur très pessimiste concernant le cancer, nous n'avons dans ce livre (qui est un livre jeunesse ne l'oublions pas) aucune note positive. C'est un peu dommage de n'avoir mis en avant que le coté mortel du cancer, de ne voir cette maladie QUE comme une maladie incurable mais voilà cela ne modifie néanmoins pas ma note finale car j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et c'est un livre dont je me souviendrai encore d'ici quelques mois voire quelques années car il fut marquant.
Photo
Il est à noter que c'est mon tout premier roman de John Green et je suis convaincue par sa plume; il me tarde de me plonger dans un autre de ses romans.

14/2/2013 09:27:36

Je devrais bientôt le recevoir, j'espère que j'aimerais autant que toi !

Réponse
Ness
15/2/2013 01:56:16

j'espère aussi

Réponse
14/2/2013 10:15:58

Pas trop mon genre de livres pour ma part.

Réponse
Nessa
15/2/2013 01:56:51

alors ne tente pas car tu risques d'etre décue

Réponse
15/2/2013 05:32:24

"J'ai trouvé l'auteur très pessimiste concernant le cancer, nous n'avons dans ce livre (qui est un livre jeunesse ne l'oublions pas) aucune note positive. C'est un peu dommage de n'avoir mis en avant que le coté mortel du cancer, de ne voir cette maladie QUE comme une maladie incurable" : Je ne suis pas d'accord avec toi. Isaac s'en sort, leur groupe de soutien est plein d'enfants qui ont survécu, j'ai trouvé qu'il y avait une note d'espoir au contraire, et quand il traite de cancer incurrable, qui amène à la mort, il le fait aussi en montrant la force de caractère des malades, que tout le monde a le droit au bonheur et à l'amour...
On n'a pas perçu ce côté là de la même manière... Mais bon après, c'est un roman bien plus triste que les autres de Green qui contiennent plus d'humour pour moi...
J'aime John Green ♥

Réponse
Nessa
15/2/2013 05:47:45

c'est clair qu'on a vu les choses différemment mais voir ton point de vue m'intéresse car il me permet de voir les choses différemment aussi donc merciiiiiii

Réponse
16/2/2013 07:56:20

J'ai vu énormément d'avis positifs dessus! Il me tente!

Réponse
18/2/2013 01:25:09

Dans l'ensemble, je suis d'accord avec toi :)

Réponse
26/2/2013 02:25:51

J'avais adoré Qui es-tu Alaska ? alors, forcément, j'ai très envie de découvrir celui-ci...

Réponse
24/3/2013 08:07:42

Personnellement, je pense qu'il m'a encore beaucoup plus touchée que toi, étant donné que j'ai pleuré, déjà! ^^" Et pas qu'un peu, hein : le gros chaudron!
Jolie chronique! =)

Réponse



Laissez un commentaire.