Photo
synopsis
Mathilde a 32 ans et un caractère de chat de gouttière. Elle vient de rencontrer Eugène, 45 ans, divorcé et père de Vincent et Chloé, deux ados bien décidés à faire comprendre à la jeune femme qu’elle n’a pas sa place parmi eux. Il faut dire qu’ils ont dégommé plus d'une marâtre depuis que leurs parents se sont séparés. Cette fois-ci ils ont fort à faire : s’ils sont coriaces, Mathilde, elle, est tenace. Avec Vincent et Chloé, elle connaîtra les claquements de portes, la jalousie, la rivalité, l'ambivalence des sentiments, la paix armée, les petites victoires remportées à l'arraché… Ce roman porte un regard caustique et d'une grande justesse sur une situation devenue un phénomène de société : plus de un million d'enfants en France vivent dans une famille recomposée.

Photo
Éditeur : Le livre de poche
Collection :  Roman
Langue : Français
Genre : Contemporain
Date de parution : 29 mai 2013
Nbre de pages : 216
Prix :  6,27€ sur amazon
Ma note :  3,5/5

Mon avis sur ce roman

Ce court roman est le premier de l'auteur Caroline de Bodinat. Il ne fait que 216 pages mais c'est un condensé qui se lit très vite et dans lequel on entre très vite. On entre rapidement dans le vif du sujet.

Mathilde tombe amoureuse d'Eugène. Elle, Célibataire endurcie, lui père de deux enfants qui vont tout faire pour faire comprendre à Mathilde qu'elle n'est pas la bienvenue.

La narration se fait à la première personne, celle de Mathilde, nous entrons donc dans la tête de cette célibataire qui m'a énervée au plus haut point. Elle reproche tant de chose à Eugène, tant d'éléments qui en tant que mère, m'ont agacée énormément. Elle lui reproche presque d'avoir des enfants alors je dois bien l'admettre, je n'ai pas été séduite par cette célibataire. Eugène ne voit ses enfants que le week end mais c'est encore trop pour Mathilde. Je me suis mise à la place des enfants face à l'arrivée d'une nouvelle femme dans leur vie...  Cette femme va pourtant tout faire pour se faire accepter par cette famille.

Je dois bien l'admettre les enfants sont eux aussi, infectes et infâmes avec notre trentenaire qui tente de faire son nid dans cette famille.

Comment prendre parti? Tout simplement en avançant dans le roman. L'auteur nous peint certes une héroïne très imbue d'elle même en début de roman mais nous apprenons très vite que ces enfants vont vraiment lui rendre la vie impossible.  Très rapidement on prend part avec Mathilde et toute la situation se retourne.

Les répliques sont caustiques, certains faits sont narrés pourtant cruels sont pourtant narrés sous le plume de l'ironie, l'auteur a mené de maitre ce premier roman qui su me détendre et me faire rire malgré l'atrocité de la situation.

Je vous recommande ce roman pour un petit moment de détente.




Laissez un commentaire.