Photo
Synopsis
Une vague de crimes d'une cruauté sans précédent s'abat sur Berlin. Un tueur en série s'infiltre dans les foyers en l'absence du père de famille, tue la mère, enlève l'enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver.
Passé cet ultimatum, l'enfant est assassiné. En référence à l'oeil gauche qu'il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards...
Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu.
Alexander se retrouve pris dans l'engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau.
Zorbach a 45 heures pour retrouver l'enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé...

Photo
Éditeur : Archipel
Collection :  Suspense
Langue : Français
Genre : Thriller
Date de parution :  6 mars 2013
Série : /
Titre VO : Augensammler (2010)
Prix :  20,90€ sur amazon
Ma note :  5/5 coup de coeur


Mon avis sur ce roman

Ayant récemment lu Thérapie de S.Fitzek, j'avais envie de découvrir un nouveau roman pour "vérifier" si la plume de l'auteur m'envoûterait à nouveau et c'est avec grand plaisir que je vous confirme aujourd'hui que j''adore cet auteur.

Le voleur de Regards est le dernier roman de l'auteur et dès la couverture j'ai été emportée dans son univers étrangement noir, glauque et prenant.

Alexander Zorbach est un ancien policier devenu journaliste. En effet il y a plusieurs années il a tué une femme, une kidnappeuse de bébé , un geste n'a pas été accepté tant par lui même que par son équipe. Le voilà donc aujourd'hui journaliste mais malgré tout il reste un enquêteur dans l'âme et lorsque le voleur de Regards commence à tuer des jeunes enfants, il ne peut que sortir de sa solitude et mène une enquête de son coté.
C'est au coté d'une femme aveugle et d'un collègue apprenti qu'il mènera l'enquête , quitte à se retrouver au milieu d'une situation assez angoissante.

Le voleur de Regards est un roman incroyablement prenant et haletant et j'en viens parfois à me demander comment fait cet auteur pour avoir des idées aussi étranges et farfelues. J'ai moi même mener l'enquête tout au long de ma lecture en tentant de trouver des solutions à l'enquête et en espérant trouver l'identité du tueur mais clairement j'ai été bernée par Fitzek. Il m'a eue jusqu'au dernier chapitre ou j'ai fait des bons dans mon fauteuil en découvrant la réalité.
Fitzek a donc à nouveau mis mes sens en éveil et m'a totalement impressionnée tant par son imagination débordante que par sa plume si prenante, fluide et qui a réussit à me mettre une boule au ventre. La crainte s'est inséré dans tout mon corps et mon être : Merci Monsieur Fitzek.

La narration est assez particulière et c'est la première fois que je remarque cela dans un roman : Ouvrez le livre et prenez le premier chapitre qui se nomme FIN (c'est l'épilogue), découvrez ensuite des chapitres dégressifs donc allant du dernier pour se terminer au chapitre 1.
Croyez moi ou non mais cela a été très perturbant et dérangeant mais en un sens cela m'a interpellée et j'ai adoré cette différente et cette petite touche d'anormalité dans cette littérature.
Ce qui nous met également une pression incroyable c'est que chaque chapitre s'accompagne d'un décompte dans le temps : La police a en effet que 44heures et quelques minutes pour trouver les enfants kidnappés et plus vous avancez dans l'histoire plus les chapitres diminuent avec le timing.
Le narrateur n'est autre que le héros mais parfois quelques chapitres sont narrés par d'autres personnages; j'ai moins été interpellés par ces chapitres là mais cela est très intéressant pour l'action du livre.
En parlant d'actions, j'avoue m’être posée la question durant la première partie du roman de savoir si je n'allais pas zappé certains chapitres car il y a certaines longueurs et des passages parfois inutiles mais rassurez vous en seconde partie du livre, vous ne pourrez plus lâcher une seule ligne jusqu'à arriver à la fin.

J'ai totalement réussi à m'identifier à ce personnage déchiré par son divorce et par la vie en général, Alexander est de plus un ex fumeur totalement en manque. Son envie est si puissante que je l'ai moi même ressentie....
Alors pour toute personne bêta il n'y a en effet pas de souci mais ce roman est incroyablement difficile à lire pour quelqu'un en arrêt tabagique (euhhh moi???). Alors ma question? Quel est le rapport de Fitzek avec le tabac? Voilà 2 romans que je découvre de cet auteur ou la cigarette a une place énorme.

Si vous êtes amateurs de thriller, celui ci ne pourra que vous satisfaire tant par sa plume, son intrigue, l'action et bien entendu la finalité totalement incroyable. Fitzek est pour moi un auteur incroyable qui sait mettre nos sens en alerte tout au long de la lecture.
Découvrez ma chronique de Thérapie du même auteur
14/5/2013 13:07:46

J'ai encore quelques titres de Fitzek à découvrir avant Le Voleur de Regard ! Même si je n'ai pas été convaincue par Thérapie, et c'est surtout le dénouement qui m'a gênée, je suis tout à fait d'accord pour dire que Fitzek sait mettre son lecteur sur le grill ! Rien que pour ça, je crois que je me laisserai tenter par ses autres titres et pourquoi pas celui-là !

Réponse
Nessa
14/5/2013 13:12:50

je pense que tu ne sera pas déçue par la finalité de celui ci ;-)

Réponse
14/5/2013 14:41:43

J'ai "thérapie" dans ma PaL mais je n'ai pas encore découvert cet auteur.

Réponse



Laissez un commentaire.